Correction de la paupière supérieure (blépharoplastie de la paupière supérieure)

Principe de l’opération

La correction de la paupière supérieure figure parmi les interventions les plus fréquentes et les plus « gratifiantes » de la chirurgie plastique et esthétique : une opération relativement limitée permet d’obtenir de grands effets étant donné qu’elle élargit le champ visuel et corrige l’expression de tristesse du visage. L’excédent de peau au niveau de la paupière supérieure apparaît avec l’âge et/ou est dû à des facteurs héréditaires.

La première étape d’une blépharoplastie consiste – avec prise en compte des causes – à analyser la forme de la paupière. Le but est d’éviter une descente du sourcil (ptose du sourcil). L’excédent de peau est en général plus marqué sur les côtés et lié à la formation d’un pli typique sur la courbure de la paupière supérieure. Lors de l’intervention, l’incision suit le pli naturel de la paupière. Un fuseau de peau est retiré sur la paupière supérieure, lequel est plus ou moins large suivant l’envergure. Au besoin, on peut également supprimer les coussinets graisseux gênants. La peau est ensuite refermée avec précision.

Dans le cas d’une réduction importante du champ visuel, il se peut que la caisse de maladie participe aux frais de correction de la paupière supérieure. Vous devrez demander à votre ophtalmologiste d’effectuer une demande préalable en joignant un certificat de test du champ visuel.


Durée de l’opération

1 - 1.5 heures.


Anesthésie

Anesthésie locale.


Séjour en clinique

Ambulatoire.


Déroulement

Les fines sutures sur les paupières supérieures seront recouvertes pendant une semaine par des stéristrips, les fils sont retirés au bout d’une semaine. En règle générale, le port de maquillage sera alors possible. Il peut arriver que la suppression des coussinets graisseux sur les paupières supérieures provoque des ecchymoses sur les paupières inférieures, étant donné que les tissus graisseux de la paupière supérieure et de la paupière inférieure communiquent entre eux.


Risques

Rares cas de complications hémorragiques, infections (< 1 %) ; de très rares problèmes de cicatrices et de réouverture de plaie sur la fine peau après retrait des fils ont pu être observés. De petites corrections ultérieures peuvent être nécessaires afin de rétablir la symétrie ou de supprimer un pli restant (< 5 %).


Période de repos

Travail : 1 ou 2 semaines (bureau). Activité exigeant un effort physique/sport : 4 semaines. Éviter les expositions solaires intenses ou les effets du froid durant 6 à 8 semaines. Résultat définitif au bout de 4 à 6 mois.


Résultat

Permanent. Avec l’avancée en âge et la descente des sourcils, un pli peut se former sur les paupières supérieures après 10 ans au plus tôt. Celui-ci peut être corrigé au besoin.


Votre médecin
Dr. med. Andreas Tschopp
Dr. med. Andreas Tschopp
Formulaire de contact
Dr. med. Hyunju Kim Haemmig
Dr. med. Hyunju Kim Haemmig
Formulaire de contact
Prof. Dr. Daniel F. Kalbermatten
Prof. Dr. Daniel F. Kalbermatten
Formulaire de contact

Autres offres

Lifting facial

Avec l’âge, le relâchement de la peau du visage se manifeste par la formation de rides à des endroits typiques.

Correction des rides

L’origine des rides du visage s’explique par le processus de vieillissement naturel, par des facteurs extérieurs ainsi que par les habitudes de vie spécifiques.

Correction des rides à l’acide hyaluronique

Dans le cas d’un lissage des rides à l’acide hyaluronique, l’acide hyaluronique, substance de comblement, est injecté avec une fine aiguille en petites quantités sous la peau.

Correction du nez

Le chirurgien plasticien et le patient ou la patiente examinent ensemble les modifications indésirables au niveau du nez et les possibilités de correction (rhinoplastie).

Lifting du front

Les prédispositions personnelles et de façon accrue avec l’âge, les modifications indésirables suivantes peuvent apparaître dans la partie supérieure du visage.

Lifting du front

Les prédispositions personnelles et de façon accrue avec l’âge, les modifications indésirables suivantes peuvent apparaître dans la partie supérieure du visage.

Correction de la paupière inférieure

Un premier examen permet de déterminer si les modifications gênantes au niveau de la paupière inférieure sont dues à des saillies graisseuses, à un relâchement de la peau et des muscles ou à une combinaison de ces facteurs.