Augmentation mammaire (plastie mammaire d’augmentation)

Principe de l’opération

De nombreuses femmes désirent aujourd’hui avoir des seins plus volumineux et plus rebondis. Les motivations sont multiples : les seins naturellement peu développés ou développés de manière inégale ne correspondent souvent pas à l’image de soi. Par ailleurs, de nombreuses femmes n’acceptent pas que la forme de leur poitrine change en leur défaveur, comme cela peut être le cas après une grossesse, une perte de poids importante ou par suite du vieillissement. La majorité des femmes souhaite une augmentation mammaire modérée et à l’aspect naturel correspondant à une ou deux tailles de bonnet. Cela peut être obtenu par l’introduction de prothèses en gel de silicone. Le choix de l’implant se fait en fonction de la taille et de la base des seins ainsi que du souhait de la patiente.

L’incision lors d’une augmentation mammaire se pratique en règle générale dans le pli sous le sein, où la cicatrice d’une longueur de 5 cm est parfaitement « camouflée ». L’incision peut également être pratiquée tout autour du mamelon ou au niveau de l’aisselle. Suivant la taille de la poitrine naturelle et de la prothèse souhaitée, la prothèse est posée derrière la glande mammaire ou derrière le muscle mammaire. La décision quant à un implant mammaire repose presque toujours sur un désir de transformation esthétique et n’est généralement pas liée à l’âge ; il est cependant souhaitable que la période de croissance soit achevée (dès 18 ans).


Durée de l’opération

1 à 2 heures.


Anesthésie

Anesthésie générale.


Séjour en clinique

Ambulatoire ou 1 nuit.


Déroulement

Les drains (redons) sont retirés avant que la patiente ne quitte l’hôpital, possibilité de se doucher au bout de 3 jours. Il est conseillé de porter un soutien-gorge de sport durant 4 semaines, de jour comme de nuit ; il faut éviter, durant cette période, de pratiquer une activité sportive. Les douleurs postopératoires sont en général faciles à combattre avec des antidouleurs classiques (Dafalgan/Voltarène) à prendre pendant environ une semaine.


Risques

Hématome (1 %), taux d’infection inférieur à 1 %, formation d’une coque (3 à 4 %), les problèmes de cicatrices sont rares. Des asymétries peuvent apparaître, lesquelles existaient en partie déjà avant l’opération et qui peuvent être accentuées après l’augmentation mammaire. Il est rare que des réopérations soient nécessaires en raison d’un déplacement des implants. Les implants modernes sont remplis de gel de silicone cohésif et ne risquent pas de fuir. C’est pourquoi les changements de prothèses pratiqués autrefois au bout de 10 à 15 ans ne sont plus nécessaires.


Période de repos

Travail : 1 semaine (bureau). Activité exigeant un effort physique : 3 ou 4 semaines. Éviter les expositions solaires intenses ou les effets du froid durant 6 à 8 semaines. Résultat définitif au bout de 6 à 12 mois.


Résultat

Les implants mammaires permettent d’obtenir une poitrine naturelle et rebondie procurant un effet naturel au toucher. Les résultats durent très longtemps, mais ne sont pas permanents. Le matériau élastique des implants peut s’user ; cependant, la durée de vie des meilleurs implants utilisés de nos jours dépasse largement 15 ans.


avant / après


Votre médecin
Dr. med. Andreas Tschopp
Dr. med. Andreas Tschopp
Formulaire de contact
Dr. med. Hyunju Kim Haemmig
Dr. med. Hyunju Kim Haemmig
Formulaire de contact
Prof. Dr. Daniel F. Kalbermatten
Prof. Dr. Daniel F. Kalbermatten
Formulaire de contact

Autres offres

Reconstruction mammaire

Ces dernières années, la mastectomie avec conservation de l’étui cutané a permis d’obtenir une amélioration considérable des résultats de reconstruction.

Lifting des seins

Le lifting des seins est envisagé chez les femmes dont les seins ont perdu de leur élasticité et de leur fermeté au fil des années et « tombent ».

Réduction mammaire

La réduction mammaire consiste à enlever du tissu mammaire, à remonter le mamelon vers le centre du sein et à remodeler la poitrine autour du mamelon.

Liposuccion

Certains endroits du corps présentent des dépôts de graisse dont la cause est génétiquement déterminée et qui peuvent difficilement être éliminés par un régime ou un sport.